Marketing : Comment suivre les tendances sur les réseaux sociaux ?

Le marketing des réseaux sociaux semble changer plus vite que tout autre industrie. D’un jour à l’autre, une tactique éprouvée pour atteindre votre public peut ne plus fonctionner du tout. En une semaine, une nouvelle plate-forme sociale peut disrupter le web, pour ne plus être appréciée quelques mois après. Vous devez toujours être à l’affût ! Comme faire ? Voici quelques pistes.

Etre à l’avant-garde des tendances marketing sur les réseaux sociaux, c’est exactement ce que fait le Social Media Examiner. Au cours des 10 dernières années, ce service a contacté des milliers de spécialistes des médias sociaux, le site propose ainsi un rapport annuel sur cette industrie. Une mine d’informations incroyables !

Facebook reste leader mais son rôle évolue !

Tout d’abord, Facebook est encore considéré par 66% des marketeurs comme la plateforme sociale principale. Cependant, seulement 49% trouvent leur marketing Facebook efficace.

Alors que 52% d’entre eux ont vu leur audience Facebook réduite, 49% ont dépensé davantage sur les publicités Facebook en 2018. En 2019, 67% d’entre eux prévoient de dépenser encore plus.

C’est peut-être la raison pour laquelle, pour la première fois depuis des années, les spécialistes du marketing affirment que la génération de leads devient vraiment compliquée. Il faut vraiment investir du temps et de l’argent pour arriver à des résultats satisfaisant.

Néanmoins, Facebook reste un outil important pour le développement de la fidélisation des clients.

Facebook reste pour le moment un levier de communication incontournable pour les grandes comme pour les petites entreprises. Cependant, son fonctionnement est de plus en plus réglementé et il complique de plus en plus le travail des annonceurs ne souhaitant pas investir dans la publicité. Des solutions existent toujours pour contourner cela, mais elles demandent toujours plus d’investissement en terme de temps de travail.

L’automation, doucement mais sûrement

L’automation, c’est à dire l’utilisation d’intelligences artificielles dans la publicité, va arriver petit à petit.

À l’heure actuelle, seulement 15% des marqueteurs utilisent des bots sur Messenger et seulement 51% pensent s’y mettre dans un avenir proche. Les spécialistes du marketing savent qu’ils devront s’y mettre un jour ou l’autre mais ils ne sont pas pressés.

Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un outil nouveau et qu’il demande aussi du temps pour être maîtriser. De plus, beaucoup de sociétés préfèrent attendre que ce soit efficace et largement utilisé afin de ne pas payer les pots cassés.

D’un autre côté, 41% des marqueteurs prévoient d’augmenter leurs dépenses publicitaires sur Facebook Messenger en 2019. Auparavant, seulement 20% d’entre eux ont acheté des publicités Facebook Messenger.

Le «dark social» s’installe …

Le « dark social » est le principal problème des entreprises à l’heure actuelle. Le terme “dark / sombre” fait référence à toute activité Web qui ne peut pas être suivie ou controlée. On fait, entre autres, référence aux applications de messagerie.

Selon un rapport du Business Insider de 2016, les quatre principales applications de messagerie comptent plus d’utilisateurs actifs par mois que les quatre principales applications de réseaux sociaux. De plus, 65% des messages partagés en juin 2017 étaient sur des données de « dark social ».

Les publicités Facebook Messenger donneront aux entreprises plus de contrôle et de données sur une plate-forme dont elles ont désespérément besoin pour en savoir plus et en faire plus.

Instagram : l’application en vogue !

L’année dernière, 54% des spécialistes du marketing ont déclaré avoir utilisé Instagram pour réaliser des opérations de communication.

Aujourd’hui, ils sont 66%. De plus, après Facebook, Instagram est l’endroit où les annonceurs investissent le plus de budget dans la publicité. À l’heure actuelle, 31% des spécialistes du marketing utilisent régulièrement des publications payantes sur Instagram.

En 2019, nous allons assister à plus de concurrence puisque 53% des marqueteurs prévoient d’augmenter leurs dépenses sur ce réseau. Instagram continue donc son ascension sans fin. Mais le réseau commence déjà à subir des claques vis a vis concernant la relation entre ses influences et ses annonceurs. Il convient donc de se lancer avec prudence et surtout avec originalité car il devient plus difficile de s’y démarquer.

Et les autres réseaux ?

D’un autre côté, les investissements publicitaires sur Snapchat ont augmenté d’un seul point de pourcentage entre 2017 et 2018. Même si l’application est très populaire chez les ados américains, la croissance globale des utilisateurs de Snapchat est restée plutôt stagnante.

De même, l’utilisation de Twitter a chuté de 6% alors que Pinterest a chuté de 3%. Sans surprise, 73% des spécialistes du marketing ont déclaré ne pas avoir l’intention de faire de la publicité sur Pinterest.

La photo et la vidéo : des supports toujours tendances !

La photographie et la vidéo sont plus que jamais les supports de communication privilégiés sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, les marques ne se contentent pas juste de “vendre un produit”, elles tentent de raconter une histoire en proposant un contenu qui aide le public à se connecter avec une philosophie. C’est ce qu’on appelle le “story telling”. La photo et la vidéo sont les meilleurs supports pour cela.

Ce levier de communication n’est pas réservé aux grandes entreprises, bien au contraire. Les petites entreprises et les indépendants ont tout intérêt à développer un contenu qui leur ressemble. Les consommateurs font encore plus confiance à une entreprise quand ils ont l’impression de bien la connaitre et d’être proche de ses valeurs.

Pour obtenir plus de renseignements sur l’utilisation des réseaux sociaux ou le story telling adapté à votre petite entreprise, nous vous invitons à nous contacter directement.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *