Tendances business

Problèmes de factures : l’affacturage au secours des PME

Pour une entreprise, la bonne santé financière dépend de la trésorerie, qui est fluctuante. Les problèmes de factures peuvent plomber les ailes des PME. Lorsqu’une facture est émise, le client dispose d’un délai légal de 30 jours en général pour la payer (pour la France, ce n’est pas forcement la même histoire dans tous les pays).

Ce délai fragilise l’entreprise, surtout les petites structures. Selon qu’il soit payé dans les premiers jours ou dans les derniers, les conséquences ne sont pas les mêmes. Pour permettre aux TPE et PME de ne pas subir ces contingences, des sociétés d’affacturage proposent leurs services. Avoir recours à elles est devenu commun. C’est un fusible financier qui a un coût mais comporte des avantages à ne jamais négliger.

Le principe de l’affacturage

Le principe de l’affacturage est simple. La société d’affacturage paye les entreprises à la place du client, dans des délais très courts, ce qui alimente la trésorerie immédiatement et évite le désagrément de demander aux fournisseurs un délai de paiement accru. Cela permet aussi aux structures très justes financièrement de pouvoir payer les salaires à temps.

L’entreprise d’affacturage se fait payer ultérieurement par le client, et se charge donc de le relancer si les délais légaux sont dépassés. Bien entendu, cette prestation est monnayée. Pour cela elle propose différents types de contrats aux structures : prise d’un pourcentage de la facture, forfait incluant une partie des tâches dévolues au service de l’administration des ventes.

Toutes les factures ne peuvent être affacturées, pour des raisons purement financières. Un montant dérisoire, aussi vital soit-il pour la trésorerie, coûterait plus d’argent à affacturer en terme de temps à passer que le montant de la facture lui-même. Aussi, selon les contrats qui lient les entreprises aux sociétés d’affacturage, seules les montants au delà d’une valeur seuil définie sont éligibles. Pour le reste, cette prestation de service à la fois bancaire et de gestion a montré toute son efficacité et son importance.

A lire aussi :  Qu'est-ce que le droit préférentiel de souscription ?

Quels sont les avantages de l’affacturage pour les PME ?

Les PME peuvent profiter de nombreux avantages à l’utilisation de l’affacturage. Tout d’abord, l’affacturage peut leur permettre de gérer leurs flux de trésorerie et leurs obligations de paiement. Cela peut aider les PME à mieux gérer leurs finances, ce qui est particulièrement important pour les petites entreprises à petit budget.

L’affacturage permet également aux PME d’augmenter leurs limites de crédit et leur trésorerie. Les fournisseurs peuvent ainsi offrir aux PME des remises pour leurs factures et leur donner le temps de payer leurs factures. L’affacturage peut également aider les PME à obtenir des prêts à court terme et à long terme.

Enfin, l’affacturage peut aider les PME à gérer les risques liés à leurs clients. Les fournisseurs peuvent effectuer des vérifications de crédit et des vérifications sur leurs clients, ce qui permet aux PME de mieux gérer leurs risques et de mieux se protéger.

Quels sont les problèmes de facturation les plus courants pour les PME ?

Les PME ont souvent du mal à établir et à gérer leurs factures. Cela peut se produire pour plusieurs raisons, notamment l’utilisation d’un système de facturation compliqué et la recherche d’une certaine flexibilité.

Les PME peuvent également rencontrer des problèmes en essayant de recouvrer leurs factures, notamment des retards de paiement et des problèmes liés à la législation sur les créances. Les PME peuvent également rencontrer des difficultés à gérer leurs factures lorsqu’elles doivent travailler avec de nombreux clients à la fois.

Il ne s’agit pas d’un sujet anodin pour les petites sociétés et croyez-en mon expérience, des petits contrats impayés peuvent faire toute la différence.

A lire aussi :  Pourquoi et comment organiser un évènement pour votre entreprise?

Les problèmes de facturation les plus courants pour les PME incluent :

  1. Erreurs de saisie de données : Les erreurs de saisie, telles que les erreurs de tarification ou les produits manquants, peuvent entraîner des retards de paiement ou des litiges avec les clients.
  2. Retards de paiement : Les PME peuvent souvent avoir des difficultés à obtenir des paiements rapides de leurs clients, ce qui peut entraîner des problèmes de trésorerie et des coûts supplémentaires pour faire suivre les factures impayées.
  3. Facturation double : Les doubles facturations peuvent se produire lorsque plusieurs factures sont envoyées pour le même produit ou service, ce qui peut entraîner des erreurs de paiement et des coûts supplémentaires pour résoudre les problèmes.
  4. Incohérences de facturation : Les incohérences de facturation, telles que les différences de montant ou de date de facturation, peuvent entraîner des retards de paiement et des coûts supplémentaires pour clarifier les questions.
  5. Manque de suivi des factures : Le manque de suivi des factures peut entraîner des retards de paiement et des erreurs de facturation.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *